Droits & rémunération

Dans les cursus "en alternance", il existe deux principaux types de contrats : un contrat d'apprentissage ou un contrat de professionnalisation.

Dans les deux cas, le contrat prévoit de former le jeune en échange d'un travail et d'une rémunération, mais certains diplômes ou qualifications ne sont accessibles que par l'un ou l'autre de ces dispositifs. Cela signifie que les étudiants n'ont pas toujours le choix du contrat...

Ils donnent tous les deux

  • un Statut de salarié avec les mêmes avantages (exemple : congés, tickets restaurant, RTT, mutuelle,...)
  • la durée du travail est fixée à 35 heures par semaine, pour toutes les entreprise. Cependant elle peut-être aménagée par les conventions collectives
  • protection sociale (y compris pendant le temps passé au centre de formation). En cas de maladie ou d'accident du travail entraînant un arrêt, vous devez vous faire prescrire un arrêt de travail par votre médecin.
  • capitaliser des années de formation comme des années pleines à valoir sur la retraite.
  • bénéficier des congés payés à prendre pendant les périodes en entreprise.
 

En formation continue

La professionnalisation, c'est pour qui ?

Le contrat de professionnalisation s'adresse aux jeunes garçons et filles de 16 à 25 ans - mais aussi aux demandeurs d'emploi sans limite d'âge - qui souhaitent se professionnaliser rapidement et acquérir une qualification professionnelle.

 

Si je suis un jeune âgé de 16 à 25 ans

Le « contrat pro » favorise mon insertion professionnelle grâce à l'acquisition d'une qualification reconnue.

 

Si je suis demandeur d'emploi

Le « contrat pro » me permet de renforcer mes compétences et/ou de me reconvertir dans un autre métier en me professionnalisant rapidement.

 

A la clé, une formation qualifiante et certifiée officiellement

En fin de contrat de professionnalisation, les compétences acquises peuvent être validées par l'obtention d'une qualification professionnelle : le CQPM (Certificat de Qualification Paritaire de la Métallurgie). Mais  également par un titre ou diplôme à finalité professionnelle, ou encore un parcours de professionnalisation.

 

Le CQPM comment ça marche ?

Le CQPM certifie les capacités professionnelles pour exercer un métier. Au niveau national, il assure une reconnaissance professionnelle et sociale par les entreprises du secteur. Régulièrement, les capacités évaluées sont mises à jour avec les professionnels des entreprises pour répondre aux évolutions technologiques de demain.

 

Qui valide mes capacités professionnelles ?

Les capacités professionnelles des candidats sont validées par des professionnels du secteur choisi. Les CQPM sont délivrés par les partenaires sociaux (représentants d'entreprises et de syndicats de salariés) et reconnus par l'ensemble des 43 000 entreprises du secteur des industries technologiques.

 

Et les CQPI, c'est quoi ?

Certains CQPM sont également reconnus par d'autres branches industrielles : il s'agit des CQPI (Certificats de Qualification Paritaire Inter-branches). Les CQPI ont la particularité de faciliter le développement de compétences transversales et la mobilité des salariés entre les différents secteurs industriels.

 

Une formation rémunérée

Les étudiants qui optent pour une formation en alternance perçoivent pendant leurs études une rémunération qui diffère selon la nature de leur contrat de travail.

Lien vers tableau de rémunération ?

Période de professionnalisation

DIF (dif devient cpf?)

 

En formation initiale

Retrouvez-nous sur notre page Jeunes